Trop de logements HLM sont-ils sous-occupés ?

Beaucoup trop de logements HLM sont sous-occupés

Une opinion répandue est celle selon laquelle de nombreux logements HLM seraient sous-occupés. En effet, les ménages vieillissants voient souvent partir leurs enfants à charge, laissant ainsi libres des chambres qui seraient inoccupées.

Contrairement à ceci, les organismes HLM tentent d'adapter les logements HLM aux profils de ses locataires, pour le bien-être de tous.

Louer des logements aux nouvelles familles

À l'inverse, de nombreux ménages s'accroissent, grâce à l'arrivée d'enfants dans un foyer ou l'accueil de personnes âgées ayant perdu leur indépendance. Ces ménages se retrouvent alors souvent dans des situations de sur-occupation et il est ainsi important que les bailleurs sociaux puissent proposer de plus grands logements. C'est pourquoi les logements sous-occupés sont recherchés pour trouver des solutions qui arrangeraient tout le monde.

Louer plus petit, c'est louer moins cher

En effet, pour les personnes âgées en situation de sous-occupation, les propositions de déménagement vers de nouveaux logements plus petits se fait à des loyers dont le montant au mètre carré est similaire. En d'autres termes, la quittance de loyer sera proportionnellement inférieure à la réduction de la surface de logement. Cette perspective incite de nombreux ménages qui y voient alors un gain de pouvoir d'achat.

De nouveaux outils : la bourse d'échange de logements sociaux

Il est important de reconnaître que les petits logements et les grands logements font structurellement défaut. Les logements sociaux ont été majoritairement construits comme des logements familiaux, avec 3 ou 4 pièces. Or, la société a évolué depuis et les modes d'habiter aussi. Les organismes HLM adaptent donc leur offre, mais la construction de logement prend un certain temps.

Des solutions existent toutefois. La bourse s'échange de logements sociaux permet par exemple de mettre en relation des ménages qui souhaitent changer de logement. Ainsi, il est possible pour une personne âgée en situation de sous-occupation d'échanger son loyer avec une famille en situation de sur-occupation, et tout cela au sein du même quartier ! Les loyers sont également échangés, de telle sorte que la personne âgée aura une quittance plus faible alors que la nouvelle famille bénéficiera d'une surface plus grande. Une situation gagnant-gagnant !



1487325660 Fiche créée le Vendredi 17 Février 2017